P.A.C 2019


           Hello les amis, je vous retrouve après une absence interminable pour le Pumpkin Autumn Challenge 2019, le rendez-vous de la rentrée. Sortez vos plaids, vos tasses de thé et autres bougies à la cannelle. 3..2..1 cocoonez ! J’ai mis un peu de temps à rédiger cet article et à le publier, mais comme ça, on laisse le temps à l’automne de s’installer.

Il y a quoi au programme ? 

        Guimause de la chaîne Les terriers de Guimause nous a concocter de quoi nous régaler cet automne. Depuis 3 sessions déjà, elle fait preuve d’imagination et propose 4 menus que l’on peut consommer de deux façons différentes. Pour en savoir plus je te conseille vivement de te diriger vers sa vidéo de présentation ou son blog.

Mon challenge 

      Cette année, je serais moins gourmande que les années précédentes car avec tous les projets personnels en cours, le temps de lecture rétrécit ! Je vais partir sur Une faim de loup-Garou (c’est à dire valider une sous catégorie par menu). J’ai donc sélectionné 1 livre par sous-partie que je veux absolument valider et une petite pile bonus avec plein de bonnes choses à découvrir si j’ai le temps. Ce challenge ça va être de belles découvertes lectures, des séries cocooning, des gâteaux et surtout du repos et du temps pour soi.
   
      Voici les menus que Guimause nous propose pour cette session (voir le teaser (magnifique) du challenge ici)


Menu 1 : Automne frissonnant 

   Tu n’en reviendra pas (Angoisse, épouvante, thriller) : pour  cette sous catégorie, j’ai choisi de lire le roman Dix de Marine Carteron. Je n’ai jamais rien lu de cette autrice mais j’ai eu beaucoup de bon retours à propos des Autodafeurs et de L’attaque des cubes. Trop hâte de lire ce petit thriller aux grandes inspirations d’Aghata Christine et de ses Dix petits nègres.


Menu 2: Automne enchanteur 

Misty Day (Dieux, Déesse, Nécromancie, Résurrection ) Dans ce menu j’ai beaucoup de livre dont j’ai envie de vous parler mais j’ai quand même choisis qu’une seule catégorie pour laquelle je vais lire Le souffle de Midas que je possède sur liseuse.

Menu 3: Automne douceur de vivre

Jack’o’lantern: (Halloween, enfance, Feel good): Pour une fois je vais entamer ma PAL feel good, avec La petite librairie du bout du monde.



 Menu 4:  Automne Astral

Pour ce menu, mon livre correspond à plusieurs catégories, il s’agit de See You in The Cosmos où l’on va suivre un ado fan d’astronomie qui va visiblement tenter de laisser un message dans l’espace pour nos amis les extraterrestres.


Voilà pour cette session du PAC, j’ai pas été très aventureuse mais j’espère cette année pouvoir m’y tenir. Je reviens avec une petite sélection de films et séries pour le PAC très bientôt et je vous laisse avec ma pile bonus !

Et toi, c’est quoi ta PAL ?


Des bises 

Point BD #4


Les Filles de Salem - Thomas Guibert 
Editions Dargaud - 200 p. - 22 Euros



      1692, Salem, en Nouvelle-Angleterre. Abigail a 17 ans et nous livre sa vision du procès des sorcières de Salem dont elle a été victime. A travers son histoire, elle nous plonge dans la misère et la détresse de tout un village où peur et suspicion sont quotidien. Même si le rapport à l'histoire n’est pas très correct sur certains points on retrouve des personnage comme Tituba, le révérend Parris,  Abigail Hobbs. Il y a des passages qui sont très violents et cette violence est retranscrite dans le dessin. C’est une lecture intense qui passe un message important (qu’il ne faut pas oublier) concernant l'hystérie généralisée engendrée par le désespoir.

Ma lecture était vraiment très agréable car en parallèle j'ai lu Sorcières, la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet. Avant ma lecture j'ai également écouté le Podcast La Poudre, les épisodes sur les sorcières 1 et 2 qui parlent justement du livre de Mona Chollet et du personnage de Tituba que l'on retrouve dans la Bande-dessinée.




   Si vous ne connaissez pas ce podcast je vous le conseil x 1000. En ce moment les podcasts prolifèrent, on ne sait plus trop où donner de la tête, mais si il y en a un à écouter à propos de femmes et de féminisme c'est lui. La Poudre c'est un petit cocon et une présentatrice qui rend les moments d'écoute très doux et très intimes. Différents thèmes y sont abordés avec comme point central la femme. Elle termine toujours ces podcast avec ca petite question " La poudre, ça représente quoi pour toi ? " Et j'ai adoré la réponse de Mona Chollet qui nous dit que la poudre peut représenter la poudre à canon mais aussi la poudre que l'on met sur le visage. Une petite dédicace à tous les mouvements féministes qui éclatent en ce moment.

Voilà, voilà, est-ce que vous avez eu l'occasion de lire cette BD ou d'écouter ce podcast, qu'en avez vous pensé ? Des conseils lectures dans le même genre ?

Des Bises les amis


Comment vont nos nouveaux X-Men ?

Meilleure romance ever


Hello les amis, je vous retrouve aujourd'hui avec l'histoire d'Eleanor et de Park que j'ai lu il y a trés longtemps. Cette chronique je l'ai écrite quand j'ai lu le roman mais n'ai jamais osé la poster. Trop de fautes, pas interessant, un livre qu'on a déja vu partout, plein de raison se cumulés dans ma tête pour ne pas publier.Mais une de mes résolutions de 2019 pour le blog est de publier les chroniques que j'ai actuellement en brouillons. Alors Let's go.

  Eleanor est nouvelle dans son lycée, elle est un peu "trop rousse", un peu "trop ronde" et surtout seule. Pour elle le lycée c'est pas génial. Elle a son style bien à elle qui ne plait pas forcement aux autres, certes ce n'est pas un problème, mais quand cela s'accompagne d'insultes et de violences les choses deviennent insupportables. Sans compter sur sa situation familiale compliquée qui ne lui permet aucun moment de tranquillité. Jusqu'au jour où tout le monde refuse de lui laisser une place dans le bus, tous sauf Park. Park est un garçon solitaire, d'origine asiatique, fan de comics, constamment de la musique sur les oreilles. Ils vont peu à peu faire connaissance, s'échanger des bons groupes de rock des années 90, des idées lectures et des émotions. Et c'est comme ça que commence l'histoire d'Eleanor & Park.
     J'ai adoré ma lecture, fraîche et authentique, je me suis tellement reconnue dans le personnage d'Eleanor. J'ai tout simplement dévoré ce livre  en 1 seule fois.
La narration à la troisième personne met un écart entre notre perception des sentiments dans la plupart de mes lectures, mais ici ça n'a pas du tout eu cet effet. Je crois que mon coup de foudre pour le personnage d'Eleanor surpasse les petites choses qui auraient pu me déranger en terme d'écriture.

    On assiste à la naissance d'une relation qui va devenir profonde et bienveillante. Park est un personnage tout aussi intéressant que celui d'Eleanor. Au départ la relation entre les deux personnages est un peu tendue dans ce milieu hostile qu'est le bus scolaire. Peu à peu ils cohabitent et chacun découvre les passions de l'autre. Ils échangent à propos de musique, de rock, de comics. Leur relation est faite de petites choses, de regards, de quelques paroles. Toutes ces petites choses construisent un scénario qu'on ne veut pas quitter. Ce n'est pas du tout un roman d'action avec des retournements de situations ou du suspens. Il n'y a rien de tout ça et pourtant l'expérience de lecture est similaire. 

    En gros, ce livre c'est beaucoup d'émotions positives, beaucoup d'affections et d'ambiance 80's ! Parfait mélange qui me fait dire que c'est l'une des meilleures romance young adulte que j'ai lu. La sincérité de l'écriture et des sentiments montrent que l'auteur y a mis beaucoup de cœur et glissé une petite part autobiographique. La fin est émouvante, ni triste, ni joyeuse, juste émouvante. Une histoire simple: des petites choses simples qui deviennent tellement plus sous la plume de Rainbow Rowell.

    Un petit pincement au cœur de quitter ces deux personnages.



                                                                                                                                                  Des Bises
                                                                                                                                                          Cass



Point BD #3

          Hello les amis, 

      Aujourd'hui on se retrouve après un long mois de silence, avec le point BD N°3. Avec cette absence, j'ai eu le temps de lire beaucoup de chose alors on commence par cette série en 3 tomes du scénariste Hubert et de l'illustrateur Bertrand Gatignol. 


Les Ogres Dieux - Hubert & Gatignol -
Editions Soleil Production - 170 p.

    La première chose que l’on remarque et que l’on apprécie en commençant cette BD ce sont les dessins. Bertrand Gatignol maîtrise parfaitement le contraste entre noir, gris et blanc et nous plonge dans l’univers majestueux des Ogres-Dieux. Petit est le fils du roi des Ogres, mais il vit reclus avec sa tante car Petit et trop petit pour être un Ogres-Dieux. Il est légèrement plus grand qu'un être humain. Aucune “case” ne lui correspond. Il doit se cacher de son père atteint par la stupidité causé par la consanguinité des ogres.
       Le récit de Petit est entrecoupé de biographies familiales qui permettent d’en apprendre plus sur les aïeux de Petit. A l’image des anciens contes, les Ogres-Dieux est sombre et cruel. C’est une fable gothique abordant la question de la normalité, accompagné de dessins traduisant un univers riche similaire au notre sur certains points. 

      On a beaucoup entendu parler de cette série sur les réseaux, l'avez-vous lu et suivi les aventures de Petit ?

Je vous souhaite pleins de belles choses. 
Des bises