Le Passage du diable, Anne Fine

21:49 LesTribulationsDeCass 0 Comments






LE PASSAGE DU DIABLE 

Anne FINE

Editions L'école des Loisirs 
Reçu le prix sorcière 2015

17.50 Euros 

365 pages 

6/10






Quatrième de Couv' : Depuis son plus jeune âge, Daniel Cunningham a vécu enfermé, avec pour seule compagnie les livres et sa mère – qui l’a gardé reclus, à l’écart du monde extérieur, et qui n’a cessé de lui répéter qu’il était malade. Un jour, des coups frappés à la porte vont tout changer. Des voisins ont découvert son existence, et résolu de libérer Daniel de l’emprise de sa mère. Pris en charge par le docteur Marlow et sa famille, il va découvrir peu à peu que tout ce qu’il tenait pour vrai jusque-là n’était qu’un tissu d’histoires racontées pour le protéger. Mais le protéger de quoi ? 
De sa vie d’avant Daniel n’a gardé qu’une maison de poupée. Et pas n’importe quelle maison de poupée : c’est la réplique exacte de la maison natale de sa mère, une maison qui recèle de nombreux et sombres secrets. Jusqu’à quels vertiges ces secrets conduiront-ils Daniel ?




ADOLESCENCE - SUSPENS - MAISON DE POUPÉE - ÉTRANGE MANOIR 



Depuis toujours, Daniel vit dans son lit, enfermé dans sa maison par sa mère sous prétexte d'une maladie grave. Il passe son temps à lire et à jouer avec une maison de poupée, réplique exacte du manoir où sa mère a passé son enfance. Un jour, des voisins viennent frapper à la porte et emportent Daniel. Sa mère est internée dans un hôpital psychiatrique, passant pour folle auprès de tous. Daniel lui, part vivre chez un médecin, où il s'épanouit et découvre le monde. Peu de temps après sa mère finit par se suicider devant les yeux de Daniel. Le Dr. qui héberge Daniel enquête alors pour retrouver la famille de Daniel. Jusqu'à ce qu'il retrouve son oncle qui vit dans la réplique exacte de la maison de poupée. Pourquoi sa mère lui a caché l'existence de cet oncle, pourquoi restait-il enfermé, était-elle vraiment folle ?

Tout au long du Roman, j'étais envahie par le même sentiment que lorsque j'ai lu Le Horla de Maupassant, c'est-à-dire qu'on sait qu'il y a quelque chose de bizarre qui plane sur cette famille et cette maison, on sait que quelque chose va se passer, mais les éléments de l'intrigue viennent petit à petit et on garde cette ambiance jusqu'à la fin.

Je ne me suis pas beaucoup attaché au personnage de Daniel, pourtant, le roman est en "je" et généralement, on est plus proche du personnage, mais ici, je n'ai pas eu cette proximité. Le public concerné est clairement jeunesse. Daniel, malgré son jeune âge, ( Ado : 10-12 ans) sa naïveté, il fait preuve de calme et de maturité face à ce qui se passe en fin d'histoire.

Comme d'habitude aux éditions de l'école des loisirs, l'écriture est de qualité et le récit est différent de ce que l'on trouve en littérature jeunesse classique. A conseillé aux amateurs d'étrange : un secret de famille, un mystérieux manoir et une atmosphère pesante étaient au menu dans ce roman. Une bonne découverte mais qui ne m'a pas transporté plus que ça. 


Anne Fine est une auteure anglaise qui écrit de la littérature adulte et surtout jeunesse, c'est notamment à elle que l'on doit l'histoire de Madame Doubfire qui a été adapté au cinéma. Elle a aussi été ambassadrice de la littérature jeunesse pendant deux ans et a reçu le prix sorcière pour son roman le Passage du Diable en 2015.









0 commentaires:

Ajouter un commentaire :