BUDAPEST - 2015




NOUVEAU TOURNANT




       Je vous écris aujourd'hui pour vous parler d'un mouvement qui prend de plus en plus de place sur le net. J'ai découvert ce mouvement, ou du moins ces prémices en France, il y a pas mal de temps, avec le FrenchCurvesFashion et le Hashtag #EffYourBeautyStandards lancé sur Instagram par le mannequin Tess Holliday ! J'en parle donc souvent, à mes proches, au chéri, la famille, les amis mais c'est un peu compliqué et c'est à ce moment-là qu'on s’aperçoit qu'il y a des esprits fermés, des idées reçues, des images, des avis formatés, pré-mâchés par les médias, la société. C'est donc après plusieurs discussions comme celle-là, qu'on se sent encore plus motivé à en parler pour que le "NORMAL" où le "DIFFÉRENT" n'existe plus. 

     C'est pourquoi aujourd'hui, j'ai envie d'en faire plus et de publier régulièrement des articles militants en faveur de ce mouvement. 

Le mouvement Body Positive, existe depuis belle lurette 

       Fondé à l'origine par deux femmes qui ont créé une association en 1996  pour "enseigner aux gens à se reconnecter à leur sagesse innée du corps afin qu'ils puissent avoir un rapport plus équilibré et joyeux avec eux-mêmes qui est guidée par l'amour, le pardon et l'humour". Je vous invite à visiter leur site web pour les anglophones ou pas !

Et plus exactement ?

Il n'y a pas encore de traduction toute faite, toute prête en France mais, vous avez compris l'idée principale du mouvement qui est d'aborder de façon positive son corps et son image. Pour ma part, ce mouvement c'est plusieurs choses (attention il s'agit ici de ma vision personnelle) :

L’acceptation de son corps pour ce qu'il est réellement. La Prise de conscience de son corps dans son ensemble. L'explorer, apprendre à l'aimer et cesser de le torturer. (on reparlera de torture au sujet de l'épilation !! )

La lutte contre le "Corps Unique" surtout dans les médias bien-sûr. Non les amis, il n'y a pas qu'un seul et unique type de corps ou de physique qui est jolie, se serait beaucoup trop triste. C'est sûr que les médias contribuent plus qu'efficacement à entretenir ce genre de pensées. Quand tous les types de corps seront représentés à la Tv ou au concours Miss France se sera déjà une grande étape.
SCOOP : " le bourrelet de Lady Gaga s'échappe en plein concert !"
ou bien " Rihanna a pris 500g, les fans s’inquiètent !"

Bannir le Body Shaming, et cela concerne encore une fois tous les types de bodyshaming ! Pour ma part j'en ai été victime concernant mon surpoids, mais évidement que cela concerne tout le monde. Si on écoute les médias, la société, le regard des autres, nous sommes tous montés de travers; trop grand, trop petit, trop gros, trop mince, trop de vergetures, trop de poils, trop de je ne sais quoi. Trop par rapport à quoi exactement ? Ce n'est pas sérieux ça quand même !
Encore une chose qui se voit malheureusement dans la sphère grande taille : Attention à ne pas faire du BodyShaming inversé ! Ce n'est pas parce que je suis grosse ( oui ce n'est pas une insulte, tout le monde veut du gros partout, pourquoi ici se serait négatif ?) que je vais "bodyshamer" ? Les corps maigres ou minces. Ce serait contre-productif quand même ! Le but ce n'est pas de s’entre-tuer mais de se réunir autour d'une cause commune !
Arrêter avec les idées reçues, GROS/GROSSE n'est pas une insulte et ne rime pas avec "Malbouffe " ou bien "En mauvaise santé" ou encore " Pas de Sport" et encore moins "Chips & Canapé ! " 

Petit mot de la fin

J'ai lu plusieurs articles des différents détracteurs de ce mouvement (sujet d'un article à paraître), je ne comprends pas. Comment peut-on être contre un mouvement qui prône le respect de l'autre, la normalisation des différences et l'acceptation de soi ?

Le petit mot de la fin sera donc en leur honneur




The OA, Série Netflix




    Là, on est carrément sur un OVNI niveau série, en tout cas pour ma part je n'avais jamais rien regardé de semblable. 

   Situons d'abord l'action : Prairie, une jeune femme aveugle qui a disparu 7 ans auparavant réapparaît brusquement en ayant retrouvé la vue. Ses parents adoptifs la ramènent dans la maison familiale et tentent de comprendre ce qu'il s'est passé durant ces 7 ans d'absence. 

    Prairie, de son côté donne rendez-vous tous les soirs à un groupe d'individus, elle laisse un message sur youtube: " J'ai besoin d'aide, il faut que je traverse une frontière difficile à franchir, vous savez peut-être de quoi je parle ou non, mais vous la sentez [... ] RDV à la maison inachevée et venez que si vous laissez votre porte d'entrée ouverte, vous devez m'inviter à entrer !"  Humm ... Intriguant n'est-ce pas ...?  Et donc, ce message a quand même réunis 5 personnes. Les personnes choisies n'ont rien à voir les unes avec les autres. Et ça, j'ai beaucoup apprécié. Les protagonistes se rejoignent sur une idée totalement absurde mais qui les touche tous de la même façon. Une sensibilité, une solitude, un sentiment de perdition qu'ils ont tous en commun. Tous les soirs, ce groupe se réunit donc, pour écouter l'histoire de Prairie.  Perso, j'y serai aller ...

    Le personnage de Prairie, pour l'instant, je n'arrive pas forcement à la comprendre sur certaines décisions ou certains choix. Elle paraît un peu "perchée" au début, mais comme on se rend vite compte que toute la série et tout aussi "perchée", ça passe. En dehors de Prairie les autres personnages on tous une histoire intéressante à découvrir. Il y a 4 étudiants un peu perdus et une de leur professeur qui elle aussi est un peu perdue suite à la mort de son frère. Je n'en dis pas plus ...


    Si vous voulez être surpris, il faut regarder cette série. En lisant le synopsis, je ne m'attendais pas du tout à quelque chose comme ça !
    Il faut avoir du temps devant soi pour écouter Prairie, parce qu'une fois qu'on commence, on ne peut plus s’arrêter, c'est hypnotisant, oppressant, flippant, mais on peut pas s’empêcher de vouloir continuer et c'est ça qui est fort. (je l'ai regardée en une journée)
    La série a un côté très spirituelle, il y a des réflexions sur la vie après la mort, la folie, la foi, les limites que l'on se donne pour la science, est-ce qu'on est prêt à tout ? ...

    Je ne vais pas trop en dire sur la fin mais elle me laisse perplexe et est tout aussi inattendue que le reste de la série !  Vraiment happant ! 

Vous en avez penser quoi ? 

Des Bises 

Miss Dumplin - Julie Murphy


MISS DUMPLIN 

Julie MURPHY

Editions Michel Lafon

15.95 Euros 

378 pages 

6/10


Un mot de l'éditeur : Willowdean est ronde, et alors ? Pas besoin d’être super slim pour s’assumer. Jusqu’au jour où elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom, et ne tarde pas à lui voler un baiser. Mais peut-il vraiment l’aimer ? On lui a tellement dit que les filles comme elle ne sont que des seconds rôles.
Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit… s’inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates hors normes, Will va prouver au monde, et surtout à elle-même, qu’elle aussi a sa place sous les projecteurs.        

" Il me dit que je suis belle. 
Je me dis que je suis grosse. 
Et si j'étais les deux en même temps ? "
       

 C'est une histoire plutôt sympathique, qui se laisse lire très facilement. J'ai pas trouvé l'histoire d'amour vraiment au centre de l'intrigue, au contraire, j'ai eu l'impression que c'était plus une "quête subsidiaire". J'ai eu beaucoup de mal à être proche des personnages, je pense qu'on n'en avais pas assez, sauf pour Willodean !

        Will est très attachante, elle vient de perdre une de ses tantes, elle aussi plutôt ronde avec qui elle vivait et était très complice. On s'aperçoit que c'est une battante et elle va mener une mini révolution dans son lycée sans vraiment le vouloir, j'ai trouvé ça cool. 

      Je suis un peu déçue de ne pas avoir retrouvé ce que l'on nous vendait sur la 4ème de couverture le sujet est très intéressant et je trouve ça important qu'on en parle mais ici, l'auteur reste en surface. Je trouve que c'est assez superficiel alors qu'il y a beaucoup, beaucoup de chose à dire à propos du bodyShaming ou de la Grossophobie dans nos sociétés actuelles. On retrouve aussi quelques clichés sur les femmes rondes mais pas autant que j'aurais pu le croire et ça c'est plutôt positif.  Le Deuil est plus largement traité au cours de ce roman plutôt que le mal être de Will. Le deuil est un sujet omniprésent du début à la fin du roman. L'auteur traite aussi de l'estime de soi, des relations tendues avec sa mère et sa meilleure amie ... 

     J'ai tout de même passer un très bon moment de lecture et le conseil au plus grand nombre.

Le NÉGATIF : Sujet traité de façon superficiel, les personnages ne sont pas attachant en dehors de Will, La relation amoureuse vendue dans le résumé, n'est pas très attractive non plus et pour moi elle ne fait pas partie des choses que l'on retient à la fin du roman. 

Le POSITIF : L'histoire et vraiment sympathique, le deuil d'un proche y est très bien traité, ainsi que les relations mère-fille qui peuvent être un peu tendues à l'adolescence et les relations entre meilleures amies parfois conflictuelles à cette période. Le personnage de Will qui est très attendrissante. Et enfin, on ne tombe pas dans le "ULTRA cliché" sur les femmes rondes.


HJORDIS - 2015 - SERIE DANOISE


     Disponible sur Netflix, cette mini-série, dont les 4 épisodes de la première saison ne durent que 25 minutes, met en scène Hjordis, un personnage de la série "Rita" (également dispo sur Netflix). Je n'ai pas visionné "Rita", mais Hjordis est apparemment une collègue de Rita et elles sont, toutes les deux, enseignantes. La mini-série se suffit à elle-même, en la regardant, je ne savais même pas qu'elle était dérivée d'une autre, les personnages et l'histoire sont suffisamment riches pour la visionner seule.

     Hjordis, une jeune enseignante, se lance le défi de monter une pièce de théâtre/comédie musicale portant sur le harcèlement scolaire avec des élèves socialement inadaptés. Chaque élève possède une caractéristique qui le complexe, mais le rend spécial. Une élève est mal entendante et déteste sa voix, une se trouve trop grande, un autre se trouve trop gros, un préfère porter des robes à paillettes plutôt que de taper dans un ballon, un autre souffre de trac excessif ... Les personnages sont tous réalistes, intéressants, et plus ou moins attachant. Hjordis décide d'utiliser toutes ces choses qu'ils ressentent pour créer une pièce qui leur ressemble.

    Une petite fable sur l'estime de soi, sur la culture de la différence dans une société formatée. Pleins de bonnes émotions, surtout à la fin. J'ai passé un très bon moment, tout mignon durant le visionnage de la saison 1 ( 2 heures environ ) je ne sais pas si une saison 2 est prévue, mais je serais très heureuse de retrouver Hjordis avec tout son enthousiasme dans un autre projet.